banniere

Bannière mobile

Histoire

histoire - clocheton mairie

Nandy au fil du temps

Lieu de passage des druides en direction de Locus Sanctus (Lieusaint) à l'époque gallo-romaine, le village de Nandy est né du regroupement des manses (petites fermes) au début du moyen-âge.

Offertes pour partie par Louis VII en 1149 à l'Ordre du Temple, les terres de Nandy sont restées jusqu'en 1789 la propriété de l'Ordre des Hospitaliers, leurs successeurs.
Pendant cette période, les nandéens connaîtront, comme les villes et les villages environnants, disettes, épidémies, pillages, guerres militaires et guerres de religion. Avec la Révolution de 1789 qui n'a pas causé de troubles majeurs, les bois appartenant aux religieux furent saisis pour devenir biens nationaux.

En 1793, les nandéens se partagèrent les biens communaux. Ce partage irrégulier fut remis en cause par le Conseil préfectoral en 1817, et finalement entériné par le rachat moyennant redevance par les concessionnaires en 1819.

Edification des principaux monuments et équipements communaux

De 1814 à 1869, l'occupation cosaque et une épidémie de choléra affaiblissent la Ville. La construction du four à chaux et l'ouverture du lavoir de la Vieille Fontaine marqueront cette période. En 1855 est créée la Mairie - Ecole, actuelle mairie, dont on peut admirer encore aujourd'hui le clocheton et l'horloge, caractéristiques de ces constructions à l'époque.

Les troupes de l'armée Bavaroise occuperont Nandy au cours de la guerre de 1870-1871. De 1879 à 1913, les nandéens connaissent une période d'accalmie pendant laquelle le village continue de se structurer et de s'équiper. Ainsi en 1913 commencent la création des trottoirs et l'électrification des rues, qui aboutissent en 1926 à l'électrification de la ville toute entière.

Pendant le seconde guerre mondiale, La ville de Nandy est occupée dès 1940 par l'armée allemande et ne sera libérée que le 24 août 1944 par les troupes américaines.
Le développement de la ville se poursuit en 1954 avec l'adduction de l'eau potable.

histoire nandy 1900 gde rhistoire nandy 1900 la ferme

Population

Nandy, qui compte environ 350 habitants au milieu du XX ème siècle, voit sa physionomie complètement modifiée avec son adhésion en 1973 à l'Etablissement Public d'Aménagement (EPA) de la Ville nouvelle de Melun-Sénart. Dés lors, son développement s'intensifie considérablement avec la création de nouveaux quartiers et un accroissement important de la population. Toutefois , la Ville a toujours pris soin de conserver la présence importante de la nature qui la caractérise, avec près de 82% de forêt et d'espaces verts.

La ville compte à ce jour environ 6000 habitants. Intégrée à l'agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart qui regroupe 24 communes (Bondoufle, Cesson, Combs-la-Ville, Corbeil-Essonnes, Courcouronnes, Etiolles, Evry, Grigny, Le Coudray-Montceaux, Lieusaint, Lisses, Moissy-Cramayel, Morsang-sur-Seine, Nandy, Réau, Ris-Orangis, Saintry-sur-Seine, Savigny-le-Temple, Soisy-sur-Seine, St-Germain-lès-Corbeil, St-Pierre-du-Perray, Tigery, Vert-Saint-Denis, Villabé), Nandy offre à ses habitants de nombreux équipements publics et contribue activement au dynamisme de la Ville nouvelle.

A découvrir :

  • La grotte Cognet en bordure de Seine.
  • Site classé des boucles de Seine et du vallon du Balory
  • "Le gardien", sculpture de l'artiste Gloria Friedmann
  • L'allée royale
  • La forêt de Rougeau
  • L'église Saint Léger, édifiée au XIIIè siècle.
  • La maison Meulière, 46 rue Robert Cousin
  • La ferme de Nandy
  • Avenue du 24 août 1944, tilleuls.
  • Pavillon Royal : orangerie et nouveau pavillon, parc du pavillon
  • Le château, reconstruit en 1660 et classé monument historique en 1968
  • La ferme du château

histoire eglise1histoire eglise2